De techniques et d'avenir : franc succès pour un premier forum sur la formation technique

Numéro: 

4

Volume: 

15
Trudelle, Jean

Les 10 et 11 janvier derniers se tenait, à l’hôtel Sheraton Laval, le Forum sur la formation technique, une première dans l’histoire des cégeps. Comme il a rassemblé plus de six cents personnes et que tous les cégeps du Québec y étaient virtuellement représentés, il y a lieu de croire que cet événement a répondu à un besoin important. Un an plus tôt, la Fédération des cégeps, la Fédération des enseignantes et enseignants de Cégep (FEC-CSQ), la Fédération autonome du collégial (FAC) et la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) avaient reconnu la pertinence d’un tel forum et accepté de travailler conjointement à son organisation. Les objectifs visés du forum étaient de permettre aux principaux acteurs de la formation technique de faire le point sur l’évolution de celle-ci et d’en explorer les voies de développement. D’entrée de jeu, une étude publiée pour l’occasion, La formation technique au Québec, un état des lieux, a permis de mettre en lumière les points saillants de la situation actuelle. Cette étude1, basée sur une cinquantaine d’interviews ainsi que sur une solide recherche documentaire, établit un parallèle entre la formation technique offerte au Québec et celle offerte ailleurs dans le monde. L’étude signale à cet égard, ici, un relatif cloisonnement des parcours professionnel et technique : seul un très faible pourcentage des élèves passe d’une filière à l’autre et, après le DES, le choix entre le cégep ou la formation professionnelle est généralement définitif, alors que dans de nombreux pays de multiples passerelles facilitent les passages entre la voie technique (ou générale) et la voie professionnelle. De plus, le fait qu’une partie importante de l’enseignement postsecondaire québécois soit dispensé par des collèges englobés dans un réseau contraste également avec la situation dans les autres pays, où les établissements d’enseignement supérieur sont généralement indépendants les uns des autres.

L’AQPC reconnait, en 2014-2015, la contribution financière de Patrimoine canadien au développement technologique de la revue, par l’entremise du Fonds du Canada pour les périodiques, volet Innovation commerciale pour les périodiques imprimés.

Logo Gouvernement du Canada 

Panier

Votre panier est vide.