La meilleure méthode

Numéro: 

3

Volume: 

21
Garcin, F.

Au fil des années, le réseau de l’éducation tisse sa trame et se bâtit à partir de courants, d’approches et de méthodes en perpétuelle mouvance. Dans cet article, une voix du passé nous rappelle l’essentiel d’une facette de la mission de l’enseignant, le choix de la meilleure méthode pour enseigner. Selon l’auteur, inspecteur à l’école primaire, toute méthode, aussi nouvelle et novatrice soit-elle, doit s’appuyer sur l’expérience scientifique. Ainsi, la pertinence d’une méthode ne sera établie que si cette dernière s’appuie sur les lois fondamentales qui gouvernent le développement mental et psychologique de l’être humain, mises à jour par les recherches et validées par l’expérience, dont le pédagogue doit prendre en compte. L’auteur rappelle que la méthode est un instrument qui variera selon la tournure d’esprit, l’approche et les intentions de celui qui l’utilise. De plus, il souligne que l’enseignant s’approprie cette méthode, résistant instinctivement à celle des autres. Comparant l’éducation à un art, il conclut que la meilleure méthode est non seulement celle qui s’accorde avec la vision de l’artiste qu’est l’enseignant, mais aussi celle qui se fonde sur les travaux des chercheurs, incitant le lecteur à manifester l’ouverture nécessaire pour créer sa meilleure méthode : la sienne.

L’AQPC reconnait, en 2014-2015, la contribution financière de Patrimoine canadien au développement technologique de la revue, par l’entremise du Fonds du Canada pour les périodiques, volet Innovation commerciale pour les périodiques imprimés.

Logo Gouvernement du Canada 

Panier

Votre panier est vide.