Filles et garçons au collégial : des univers parallèles ?

Numéro: 

2

Volume: 

25
Roy, Jacques
Bouchard, Josée
Turcotte, Marie-Anne

Garçons et filles évoluent-ils dans des univers parallèles en matière de réussite ? C’est la question à laquelle se sont intéressés les chercheurs en prenant pour point de départ la théorie de la socialisation selon les genres. L’article rend compte des principales conclusions de l’étude, laquelle débouche sur la reconnaissance de deux modèles explicatifs des différences observées selon le genre des étudiants. Selon les résultats de l’étude, il existerait globalement peu de différences fondamentales entre les filles et les garçons, du moins chez ceux qui s’acheminent vers une diplomation certaine. Là où les différences sont les plus manifestes selon le genre, c’est auprès des étudiants à risque sur le plan scolaire. Les chercheurs ont analysé les principaux facteurs du rendement scolaire et les principaux facteurs de persévérance, lesquels permettent de mettre en relief les différences entre les filles et les garçons. L’examen des résultats de la recherche a inspiré l’élaboration de deux modèles explicatifs : un modèle de l’engagement de type conformiste chez les filles et un modèle d’affirmation de type ludique chez les garçons.

L’AQPC reconnait, en 2014-2015, la contribution financière de Patrimoine canadien au développement technologique de la revue, par l’entremise du Fonds du Canada pour les périodiques, volet Innovation commerciale pour les périodiques imprimés.

Logo Gouvernement du Canada 

Panier

Votre panier est vide.