L'élève au centre de ses apprentissages : vers une nouvelle définition

Numéro: 

1

Rubrique: 

Volume: 

18
Sylvain, Lina

Depuis la dernière réforme en éducation, l’expression « placer l’élève au centre – ou au coeur - de ses apprentissages » est courante et, aussi simple soitelle, elle résume parfaitement le malaise qui sévit actuellement en éducation. Si chaque élève forme en soi un centre, où se situe l’enseignante ou l’enseignant dans le processus d’apprentissage ? Doit-il ouvrir la voie et aplanir les difficultés, observer et guider ou, encore, se contenter d’être au service de ses élèves ? Avant de poursuivre notre réflexion, une définition du terme « éduquer » s’impose. Legendre affirme que le verbe éduquer « a une extension plus grande qu’instruire, ce dernier [verbe] se limitant à l’acquisition de connaissances. Instruire, c’est informer tandis qu’éduquer est à la fois informer et former » (1988, p. 220). Cette distinction entre l’éducation et l’instruction est davantage explicitée chez Labelle (1996), lorsqu’il s’appuie sur les origines étymologiques grecques et latines du mot « éducation » pour en comprendre les axes d’interprétation, donc d’action. Pour lui, le mot « éducation » provient de educare, qui signifie « nourrir, élever », et ne s’applique qu’à l’homme. Il ajoute que trop souvent le mot « éducation » est pris dans le sens de profiteri, c’est-à-dire « qui se déclare ». Ces précisions soulèvent plusieurs questions. Ainsi, quelle signification est attribuée à l’éducation (et non à l’instruction ou à l’enseignement) dans une approche par compétences ? Celle de livrer de l’information ou celle de nourrir (educare) l’autre sur la route des saveurs (du savoir) par le biais des apprentissages ? De plus, l’aspect prioritairement instructif de l’approche par compétences évacuerait-il d’emblée la fonction éducative de l’enseignante et de l’enseignant au collégial ?

L’AQPC reconnait, en 2014-2015, la contribution financière de Patrimoine canadien au développement technologique de la revue, par l’entremise du Fonds du Canada pour les périodiques, volet Innovation commerciale pour les périodiques imprimés.

Logo Gouvernement du Canada 

Panier

Votre panier est vide.